Stéphanie LE BRIS

Je m’appelle Stéphanie. Longtemps, j’ai fui ma féminité et les femmes en général ainsi que mon corps dont j’ai refusé d’entendre les messages.

Pour éviter les conflits , j’ai toujours fait en sorte d’être conforme aux attentes familiales. En choisissant par exemple de poursuivre des études en histoire  pour être enseignante. Ainsi,  je restai  dans la lignée du fonctionnariat. Je prenais en compte les autres, sans me rebeller, malheureusement au détriment de mes propres besoins, de mes envies .

Par la suite,je suis rentrée dans la fonction publique territoriale, dans les finances. Evidemment, cela ne me convenait pas.

A force de faire un travail qui ne me plaisait pas, d’étouffer mes besoins et de mettre sous silence ce que je pensais,j’ai vécu  1 burn-out, des problèmes de santé chroniques (eczéma et hospitalisation).

C’est ainsi que j’ai  pris conscience que je devais faire quelque chose pour changer et prendre ma vie en main.  Je voulais enseigner, transmettre mais je ne savais pas comment !

J’ai testé divers mini-ateliers en développement personnel pour enfin trouver ma place, comprendre qui j’étais. Plus que tout, je cherchais à me reconnecter à mon corps,mes besoins et mes valeurs.

Après avoir fait le bilan de mes dépenses, j’ai compris qu’il fallait que j’aille en profondeur.

C’est  grâce à une amie que « Ode à la Féminité », est arrivée sur mon chemin en 2012. Je remercie la VIE et mon amie pour ce beau cadeau.

J’ai vécu moi-même le cycle en entier. Et j’ai intégré les outils proposés, dans mon quotidien. C’est ainsi que je suis devenue le capitaine de ma vie, de mon corps et de ma sexualité.

Vivre ce processus initiatique m’a permis d’oser expérimenter, de m’ancrer, de m’exprimer, de découvrir et d’habiter mon corps

J’ai eu une prise de conscience sur mes conditionnements ,mes croyances limitantes. Je me suis en autre allégée de 15 kg émotionnels. J’ai  renoué une relation apaisée avec moi-même.

Surtout,j’ai découvert la beauté des femmes et  la sororité, notion qui m’était inconnue jusque-là !

Je suis donc partie avec une boite à outils et des rituels faciles à mettre en pratique en solo, en couple ou en famille. Depuis, j’utilise ces clés qui font désormais partie de mon hygiène de vie, et sont devenues ce que j’appelle mon écologie intérieure durable. J’ai développé des relations plus harmonieuses avec mon entourage, mon compagnon, et ma sexualité a pris un autre tournant.

En fait, je me suis découverte ! La fibre pour la danse d’expression libre a été tellement intense que j’ai intégré par la suite une troupe amateur de cabaret où j’ai enfin pu laisser mon corps s’exprimer.

 J’anime dorénavant des ateliers d’expérimentation de danse de cabaret  et de danse libre en accompagnant les femmes à habiter leur corps et à prendre conscience de leur beauté et de leur sensualité.

Ce point me fait sourire car avant 2012, je rasais les murs: danser, assumer mon corps et m’exprimer en public était tout simplement impossible.

J’ai compris qu’il n’était pas toujours possible de mettre des mots sur les maux et que le corps était un ami précieux pour lâcher prise.

J’ai été formée par Christiane Leroy pendant deux ans . Je respecte la méthode transmise dans son concept et son approche auprès des femmes désireuses d’éveiller leur féminin et leur sexualité dans la dimension du sacré.

Je suis formée également au massage tao et cachemirien , au massage énergétique, ainsi qu’ à l’hypnose conversationnelle. Je poursuis mon cheminement personnel, mes formations, en gestalt, en sexothérapie. Je suis coachée et supervisée pour garder ma juste place en tant qu’accompagnante.

Je suis aussi praticienne en aromathérapie, convaincue de la puissance vibratoire des huiles pour éveiller le corps et l’âme.

Je quitte un emploi qui ne me convenait plus  en sortant de ma zone de confort. J’ai ouvert mes ailes à un nouvel avenir. J’assume désormais mes couleurs, j’incarne mes valeurs, j’ai le droit de dire NON à des situations inconfortables. 

Curieuse de l’humanité, des rapports entre les hommes et les femmes, leur potentiel, leur fonctionnement, je suis comblée de pouvoir transmettre aux femmes, à travers mon expérimentation, la conviction que chacune a sa légitimité pour s’éveiller à sa lumière sans complexe.

La phrase de Simone de Beauvoir « exister, c’est oser se jeter dans le monde » a pris tout son sens pour moi. Et j’ai à cœur de la partager  tout au long de mes séminaires et à travers mon accompagnement.

Élargissez votre champ des possibles !

Stéphanie, corps, sexualité et esprit en alchimie

L’accompagnement psycho-corporel au féminin.